Témoignages…être Chef de Projets chez Médiane Système

Posté par

Médiane Système

Acteur clé de la réussite des projets réalisés par Médiane Système, le Chef de Projets traduit les demandes des clients en solutions…

Ce métier exiger évidemment des compétences techniques et organisationnelles, mais aussi des qualités relationnelles pour dialoguer avec le client et managériales pour accompagner et animer l’équipe projet.

Le travail du Chef de Projets commence en amont du projet puisqu’il joue un rôle important dans l’élaboration des offres qui sont produites en réponses aux cahiers des charges soumis à Médiane Système. Le besoin exprimé doit être analysé, traduit en solutions techniques et organisationnelles, chiffré et au final la solution proposée doit être expliquée et affinée avec le client.

Une fois que le client a accepté notre offre, le travail se poursuit en composant l’équipe projet et en mettant en place les outils et méthodes qui seront déployés sur le projet. Pendant la phase de réalisation c’est encore le Chef de Projets qui est garant du périmètre défini contractuellement, sans oublier les phases de garanties, voire de maintenance, qui suit la livraison finale, et le devoir de conseil le jour où le produit devra évoluer !
En résumé, le Chef de Projet est responsable du respect des objectifs fixés en termes de qualité, de coûts et de délais.

Nous avons interviewé deux Chefs de Projets :

  • Sylvain qui intervient également en support auprès de l’ensemble des Chefs de Projets en tant que référent technique en matière de qualimétrie logicielle.
  • Florent, Chef de Projets en méthode Agile.

Ils nous livrent leurs impressions sur leur poste et sur la diversité de leurs missions.

Sylvain, référent technique pour le déploiement de la qualimétrie logicielle.image1

Sylvain a débuté sa carrière à Médiane Système en 2008 chez l’un de nos clients en tant que développeur. Il a ensuite occupé le poste de Chef de Projets en 2010 et en parallèle est devenu référent technique « qualimétrie logicielle ». Depuis 2018, il occupe le poste de Chargé d’Affaires et Projets au sein de l’agence parisienne.

La qualimétrie logicielle est la discipline qui vise à s’assurer qu’un code informatique est produit selon des normes établies en mettant en place et en suivant un ensemble d’indicateurs. Ceux-ci sont au nombre de huit, répartis en trois catégories :

> « Code Smells » qui peut se traduire par « code qui pue », code mal écrit et qui peut avoir un impact sur les indicateurs suivants : 

  • La performance (temps machine nécessaire pour exécuter l’application)
  • La maintenabilité (est-il facile d’analyser et de corriger les anomalies détectées ?)
  • L’évolutivité (la structure utilisée facilite-t-elle les évolutions, la réutilisation de modules dans d’autres applications ?)
  • La portabilité (le code écrit pour fonctionner sur une plateforme donnée – architecture micro-processeur, système d’exploitation -, peut-il facilement être transposé pour fonctionner sur une uatre plateforme ?)
  • La testabilité (des tests unitaires et des tests d’intégration peuvent-ils être facilement mis en place ?)

> « Vulnérabilities » – Vulnérabilités dans le code source : 

  • La sécurité (au sens cybersécurité)

> « Bugs » – Anomalies de codage : 

  • La fiabilité

L’outil utilisé pour produire ces indicateurs est déployé en deux phases :

  1. La phase de paramétrage qui définit pour le langage utilisé les règles de codage associées, puis le profil qualité qui sera utilisé pour l’analyse statique du code, c’est-à-dire le paramétrage des règles de codage, leur répartition en niveaux de sévérité et la définition de seuils.
  2. La phase d’analyse automatique lancée à chaque nouvelle génération du logiciel qui permet de mesurer la valeur des trois indicateurs ainsi qu’une évaluation de la dette technique exprimée en homme.jour qui donne une estimation de la charge nécessaire pour réaliser la future maintenance corrective et évolutive du code.

Pour Sylvain, un Chef de Projets doit savoir prendre du recul afin de connaître et anticiper les besoins de son client et de son équipe. La communication et le management sont deux axes qu’il évoque dans son métier : « Ce que j’aime dans le poste de Chef de Projets et encore plus actuellement en tant que Responsable Affaires et Projets, c’est l’aspect humain qui est présent dans la relation client et aussi au quotidien avec mon équipe. Ce qui n’exclut pas le challenge technique qui m’anime depuis des années et qui m’apporte une complémentarité et une diversité dans mon poste. »

Florent, Chef de Projets en méthode Agile.image2

Comme Sylvain, Florent a démarré sa carrière chez Médiane Système en 2008 et il est devenu Chef de Projets en 2011. Il est actuellement en charge des projets qui utilisent la méthode « Agile SCRUM ». Son objectif phare est d’améliorer la productivité des équipes, tout en bénéficiant des avantages de cette méthode qui, en impliquant le client, donne de la souplesse au projet et qui permet de s’assurer régulièrement de l’avancement et de la qualité du projet.

Il y a trois rôles dans une équipe en méthode SCRUM :

> Le Scrum Master qui s’assure que les principes et les valeurs du SCRUM sont respectées en coordonnant les équipes.

> Le Product Owner qui est l’expert qui collabore avec le client ou mieux, le client lui-même. Il définit les spécifications fonctionnelles du produit et priorise leur développement.

> L’équipe projet constituée des développeurs qui, dans cette méthode, n’est pas hiérarchisée.

Une fois que les rôles sont attribués, trois grands événements rythment le projet :

  1. Le Product Backlog qui consiste à traduire le besoin du client en fonctionnalités (les user stories). L’intérêt est que le cahier des charges n’est pas figé et peut évoluer en fonction des besoins du client.
  2. Le sprint qui se caractérise par une répartition des tâches au sein de l’équipe. A chaque fin de sprint, l’équipe présente les tâches qu’elle a développées durant la période.
  3. Le sprint planning meeting qui est une réunion de planification avant chaque sprint.

Pour Florent, la méthode SCRUM a donné une autre dimension à son poste de Chef de Projets : « Depuis que nous avons intégré la méthode SCRUM à Médiane Système, je trouve qu’elle a tenu ses promesses en termes de souplesse et qu’elle nous a fait progresser en gestion de nos projets. Elle responsabilise les équipes et valorise leur travail devant le client. »

img-6101